Pourquoi les soviétiques ont-ils envoyé des chiennes dans l’espace ?

11467001

Laïka, le premier chien dans l’espace, dans la capsule Spoutnik, avant son départ, le 3 novembre 1957. (SOVFOTO / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL / GETTY IMAGES)

Les Pourquoi.

Pourquoi les soviétiques ont-ils envoyé des chiennes dans l’espace ?

A l’heure où l’astronaute français Thomas Pesquet s’apprête à passer Noël à bord de la Station spatiale internationale, Philippe Vandel revient sur le premier vol d’un animal dans l’espace…Souvenez-vous, c’était en 1957.
Rappelez-vous la chienne Laïka

Elle a été le premier être vivant à entrer en orbite. À 2 000 Km d’altitude dans le satellite Spoutnik 2, le 3 novembre 1957.
Américains et Soviétiques faisaient la course en matière d’exploration spatiale. Les Russes avaient déjà gagné la première manche un mois plus tôt avec le Spoutnik, le premier objet artificiel mis en orbite, et qui faisait « bip bip ». L’expression est restée : on dit encore un bip de parking, et même un bip sonore (ce qui est un pléonasme : un bip est toujours sonore, sinon on ne pourrait pas l’entendre).

La phase suivante consistait à envoyer un homme dans l’espace, Gagarine en 1961

Mais encore fallait-il qu’il revienne vivant. Ce sera le soviétique Gagarine, premier homme en orbite le 12 avril 1961. C’est pourquoi il a fallu passer par une étape intermédiaire : envoyer des animaux, pour tester leurs différentes réactions : à l’apesanteur, mais aussi à l’accélération, quand la fusée décolle, et à l’atterrissage. La chienne Laïka a donc été une pionnière à 2 000 Km d’altitude.

Mais pourquoi les soviétiques ont-ils choisi des chiens et en l’occurrence des chiennes ? Depuis la fin des années 40, les Américains envoyaient des singes, en l’occurrence de petits macaques, à cause de leur ressemblance physiologique avec les humains.

Le singe Albert 2 a été le premier primate à sortir de l’atmosphère le 14 juin 1949

Avant lui, ce furent des mouches à fruits qui ont fait un tour à bord d’une fusée V2 le 20 février 1947. Les mouches atteignirent 109 Km d’altitude et revinrent au sol en parfaite santé.
Les Russes ont choisi des chiens. Pas n’importe lesquels : des chiens errants, qu’ils récupéraient dans les rues ou à la campagne. Pour quelle raison ? Parce qu’ils les supposaient plus résistants, et donc plus à même de survivre dans un milieu hostile. Ce n’étaient pas des animaux d’élevage.

Mais pourquoi des chiennes ?

Pour deux raisons. D’abord car les femelles étaient parait-il plus dociles. Vous allez me dire que ça se discute. Mais surtout elles ont un avantage indéniable sur leurs congénères mâles : elles n’ont pas besoin de lever la patte pour faire pipi, ce qui est appréciable dans une capsule où la place manque ! Chaque détail compte.
Jusqu’à preuve du contraire.

 

Source : France Infos. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s