Le code « Q »

Le code Q (avec le code Z) constitue l’ACP 131 (Allied Communication Publication no 131). C’est un ensemble de codes de trois lettres, au sens bien précis, utilisé par les opérateurs radio. Il a été développé en 1912 afin de faciliter les communications, à cette époque essentiellement en morse, entre les opérateurs en mer de différentes nationalités[1].

Il possède au moins trois avantages :

  • accélération des transmissions : les questions les plus courantes étaient résumées en trois lettres ;
  • indépendance de la langue : le même code est utilisé par toutes les nationalités pour poser une question et la réponse, souvent un chiffre, pouvait être comprise par tous ;
  • amélioration de la sécurité : définition non ambiguë des questions.

Tous les codes du code Q sont composés de trois lettres, dont la première est toujours Q (comme « question »). Pour éviter toute confusion, il a été décidé lors de la conférence internationale radiotélégraphique de Londres, en 1912, de ne pas distribuer d’indicatifs contenant la lettre Q aux stations émettrices[1].

On peut distinguer une question d’une réponse formulée en code Q selon ce qui suit les trois lettres du code : une question sera sous la forme « Qxx ? », tandis qu’une réponse contiendra les trois lettres du code suivies de la réponse. (dans la Marine Nationale Française, INT (pour interrogation) précédait les 3 lettres du code Q. Ex : INT QRY quelle est ma position dans la liste d’attente . QRY 3 vous êtes en numéro 3).

Ce code a été principalement utilisé pour la navigation maritime[2] et aéronautique ainsi que par les radioamateurs. Il est encore largement utilisé par ces derniers mais aussi par les cibistes dans une version plus légère. En effet, les cibistes n’utilisent pas tout le code Q car la Citizen-band est plus axée sur le loisir que sur la technique.

-*-

-*-

QRA Emplacement de la station (adresse).
QRB Distance entre deux stations.
QRG Fréquence exacte de l’émetteur.
QRI Tonalité.
QRK Lisibilité des signaux (1 à 5).
QRL Je suis occupé.
QRM Brouillage.
QRN Brouillage par des parasites atmosphériques.
QRO Forte puissance.
QRP Petite puissance.
QRQ Transmission rapide.
QRS Transmission lente.
QRT Cesser la transmission.
QRU Je n’ai plus rien pour vous.
QRV Je suis prêt.
QRX Rendez-vous dans quelques instants.
QRZ Qui m’appelle ?
QSA Force des signaux (1 à 9).
QSB Fadding.
QSD Manipulation défectueuse.
QSJ Le prix est de :
QSK Je peux vous entendre entre mes signaux (voir BK).
QSL Accusé de réception (carte QSL).
QSO Liaison bi-latérale.
QSP Relais de message.
QSX J’écoute ….. sur ……..
QSY Changement de fréquence ou de bande.
QTC J’ai quelque chose pour vous.
QTH Lieu géographique exact de la station.
QTR Heure exacte (préciser TU ou locale).

-*-

       

-*-

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_Q

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s