Tests antennes pour le trafic portable. MP.1

Raymond F1EMM de SERVINS (62) était en quête de renseignements concernant des antennes pour du trafic en portable.

En possession de quelques antennes je lui ai qsp celles ci et Raymond s’est alors prêté à diverses mesures. Merci Raymond.

Ces antennes testées sont : AH 521 -=- MP.1 -=- Yaesu ATAS.25 -=- et l’antenne Buddipole

-*-

L’antenne MP.1.

-*-

Antenne sur trépied, hauteur maximale. Radians branchés.

-*-

Tests sur les bandes 3,5, 7, 14, 21 Mhz

3,5 Mhz

Fouet déployé au maximum.

Bobine 80m sous la bobine réglable.

103 mm de spires visibles.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-8.png

-*-

7mhz 

Fouet déployé au maximum.

15cm de spires de bobine visibles

-*-

14Mhz

Fouet déployé au maximum.

39 mm de spires de bobine visibles

-*-

21 Mhz

Fouet déployé au maximum.

20 mm de spires de bobine visibles

-*-

Tests effectués avec un MINI VNA.

-*-

Prochaine article l’antenne Yaesu ATAS 25.

-*-

Tests antennes pour le trafic portable. INAC AH521.

Raymond F1EMM de SERVINS (62) était en quête de renseignements concernant des antennes pour du trafic en portable.

En possession de quelques antennes je lui ai qsp celles ci et Raymond s’est alors prêté à diverses mesures. Merci Raymond.

Ces antennes testées sont : AH 521 -=- MP.1 -=- Yaesu ATAS.25 et l’antenne Buddipole

L‘antenne INAC AH 521.

Tests sur les bandes 7, 10, 14, 21 et 24 Mhz

bande 7 Mhz

Bande 10 Mhz

Bande 14 Mhz

Bande : 21 Mhz

Bande 24 Mhz

Ces tests ont été effectuées avec un MINI VNA.

-*-

Prochain article sur l’antenne : MP.1.

-*-

Shenzhou-13

Six mois dans l’espace: la Chine lance Shenzhou-13, sa plus longue mission habitée

Ils et elle resteront six mois dans l’espace, un record pour la Chine: trois astronautes, dont une femme, sont partis très tôt samedi pour le chantier de la station spatiale chinoise, afin de poursuivre sa construction.

Leur vaisseau Shenzhou-13 a été propulsé durant la nuit à 00h23 (11h23, heure de l’Est vendredi) par une fusée Longue-Marche 2F, depuis le centre de lancement de Jiuquan dans le désert de Gobi (nord-ouest), selon des images diffusées en direct par la télévision publique CCTV. L’appareil Shenzhou-13 a décollé du sol chinois vendredi.

A environ 350-400 km d’altitude, les trois astronautes vont séjourner dans Tianhe («Harmonie céleste»), le seul module déjà en orbite sur les trois qui constitueront à terme la station spatiale.

Que feront les membres d’équipage durant six mois?

Ils devront poursuivre la construction de la station, vérifier les différents équipements, mais aussi mener des expériences scientifiques, notamment en faisant remonter de précieuses informations sur la façon dont leur corps s’adapte à ce long séjour.

Les astronautes réaliseront également deux voire trois sorties dans l’espace.AFP

Leur séjour permettra de doubler le record de durée pour une mission habitée chinoise, tout juste établi en septembre par les astronautes de la mission précédente, Shenzhou-12, qui étaient restés trois mois dans Tianhe.

«La raison de ce séjour prolongé, c’est pour gagner en expérience en matière de missions longue durée», explique à l’AFP Erik Seedhouse, professeur spécialisé dans les opérations spatiales à l’Université d’aéronautique Embry-Riddle aux États-Unis.

 La principale difficulté pour les astronautes, ça va être de maintenir leur masse musculaire et de réduire leur perte osseuse» dans un environnement en apesanteur qui affaiblit les organismes, souligne-t-il.

«Assez mûres»

Le nouvel équipage comprend deux hommes: Zhai Zhigang (55 ans), qui fut le premier Chinois à effectuer une sortie extravéhiculaire en 2008, et Ye Guangfu (41 ans), dont c’est le premier vol spatial.AFP

Ils feront équipe avec Wang Yaping (41 ans), qui participe à une nouvelle mission habitée, huit ans après un premier voyage en 2013, qui avait fait d’elle la deuxième Chinoise dans l’espace.

Connue pour avoir donné lors de son précédent séjour un cours de physique en direct à 60 millions d’écoliers grâce à une liaison vidéo, elle renouvellera l’expérience lors de cette mission.

Elle deviendra également la première Chinoise à effectuer une sortie dans l’espace.

«La Chine ne va pas réinventer la roue» avec Shenzhou-13, note Chen Lan, analyste du site GoTaikonauts.com, spécialisé dans le programme spatial chinois.

«Cela ne constituera pas un grand défi pour la Chine car ses technologies sont maintenant assez mûres. Mais toute opération dans l’espace est par essence un défi…»

Cette mission est la cinquième sur les 11 (habitées et non-habitées) qui seront nécessaires au total à la construction de la station spatiale chinoise, qui devrait être achevée fin 2022.

Appelée Tiangong («Palais céleste»), elle sera semblable en taille à l’ancienne station soviétique Mir (1986-2001). Sa durée de vie sera d’au moins 10 ans.

Robot et GPS

Les deux autres modules constituant la station, nommés Mengtian et Wentian (des laboratoires) seront lancés l’an prochain et arrimés à Tianhe. Ils permettront de mener des expériences en matière de biotechnologie, médecine ou astronomie.

L’ambition chinoise de bâtir une station a été nourrie par le refus américain d’accepter des Chinois dans la Station spatiale internationale (ISS) — une collaboration entre États-Unis, Russie, Canada, Europe et Japon.

De son côté, l’agence spatiale chinoise chargée des vols habités (CMSA) a de nouveau assuré jeudi que des astronautes étrangers pourraient se rendre dans Tiangong.

La Chine investit depuis plusieurs décennies des milliards d’euros pour rattraper les autres puissances spatiales.

Elle est devenue en mai le deuxième pays, après les États-Unis, à faire évoluer sur Mars un petit robot. La Chine avait également posé début 2019 un engin sur la face cachée de la Lune — une première mondiale.

L’an passé, elle avait rapporté des échantillons lunaires et finalisé Beidou, son système de navigation concurrent du GPS américain. Elle a placé jeudi en orbite autour de la Terre son premier satellite d’observation du soleil.

À un horizon plus lointain, Pékin prévoit d’envoyer des humains sur la Lune (vers 2030) et d’y construire une base avec la Russie.

Source : MONDE ASIE PACIFIQUE

Chaud, chaud devant. Optibeam 10 éléments 5 bandes.

Déballage de l’antenne et mise en ordre de montage.

Premier montage.
Ca monte, ca monte et ca prend de la surface
Positionnement au pied du pylône.
Eh HOP ca grimpe
Bientot le final
Antenne positionnée à mi hauteur, il y a encore de la marge

Eh bien ce quiqui qui l’est content hein ?? C’est le père Patrick F8BNU du 62

-*-

Matériel utilisé par Patrick F8BNU

SUNSDR 2 PRO

AO-7 lancé en 1974 toujours actif.

Le 17 septembre 2021, Bernd Scholer, DL6IAN et Joseph Werth, KE9AJ, ont réalisé un nouveau record du monde de distance AMSAT en utilisant le satellite AO-7, Mode A, en télégraphie.

Une distance de 7247,8 km a été franchie entre les deux Qra Loc JN49GB et EN50FN.

Le satellite AO-7 a été placé avec succès sur une orbite polaire circulaire à une altitude d’environ 1 450 km en novembre 1974.

Par rapport à ses prédécesseurs, AMSAT-OSCAR 7 était équipé d’un contrôleur de charge de batterie actif qui chargeait les batteries de manière contrôlée avec l’énergie électrique générée par les cellules solaires.

Cependant, cela n’a pas empêché un court-circuit de cellule dans la batterie à l’été 1981 de provoquer l’effondrement de l’alimentation. Le court-circuit est ouvert depuis 2006 et les connexions via les modes A et B sont à nouveau possibles.

Le satellite a probablement une puissance d’émission d’environ 1 W. Entre-temps, la connexion de N8HM a été confirmée par AMSAT.

Z-Sat du Japon partira le 1er Octobre 2021

JR2XEA le responsable du Club de Komaki informe que le satellite Z-Sat sera lancer sur une fusée Epsilon le 1er Octobre 2021.

Le microsatellite d’observation infrarouge de classe 50 kg « Z-Sat » développé par Mitsubishi Heavy Industries sera lancé par la fusée Epsilon le 1er octobre.

Après la séparation des satellites, Z-Sat commencera à émettre la balise CW 145.875 MHz.

Le signal de la balise contient des informations telles que la tension de la batterie du satellite.

Si vous pouvez recevoir le signal de balise du satellite immédiatement après le lancement, nous vous serions reconnaissants de le signaler à jr2xea @ nagoya.so-net.jp 

Des informations sont sur Twitter, la fréquence de transmission Z-Sat, le format des données, l’orbite TLE.

https://twitter.com/KOMAKI_AMSATCOM
https://qrznow.com/japanese-radio-amateurs-ask-for-reports-of-z-sat/
Source : REF 39

Marcel F0FIG, le retour……..

Il y a un passage obligé pour tous bons radioamateurs qui est l’entretien du pylône, des antennes et des accessoires divers et variés.

Concernant les antennes, après plus de 46 années de bons et loyaux services Marcel F0FIG et moi Joël F3CJ nous nous sommes mis au travail. 

Marcel approchant honorablement les 80 printemps, j’ai pris l’initiative de monter sur le pylône étant beaucoup beaucoup plus jeune que lui avec 10 années en moins.

-*-

Dans un premier temps nous avons changé les haubans les plus usés sur les deux pylônes.

Puis sur un premier pylône haut de 9 mètres nous avons changé le rotor.

Nous nous sommes attaqués ensuite au second pylône haut de 12 mètres sur lequel il y avait davantage de travail.  Changement des bretelles de couplages pour les antennes 2 x 9 éléments.  Ce qui n’a pas été une mince affaire.

Changement du rotor installé depuis 46 ans qui a rendu l’âme il y a un an.  Pas facile non plus, car celui-ci ne passait pas horizontalement dans la cage de rotor. Il a fallu avec un système adapté et conçu par Marcel monter les antennes sur leur axe mettre le rotor vertical et le sortir.  Celui a été remplacé par un KR600.

Le temps laisse des traces 😉

-*-

Changement d’une antenne 432 Mhz fragilisée par le temps.  (Utilisée en réception pour le trafic satellites que réalise Marcel).

Aux premiers essais les antennes tournent, le ros varie entre 1,1 et 1,3 ce qui très bon.

-*-

Marcel est donc de nouveau actif avec une station opérationnelle et fonctionnelle.

Il lance régulièrement appels sur le 144.300 Mhz le matin et en fin de soirée. 

-*-

Ce sera avec grand plaisir qu’il vous passera un report depuis le Pas de Calais le 62.

-*-

Bonne lecture à vous, bon trafic et à très bientôt.

F0FIG, Marcel, F3CJ, Joël.