les préfixes jamaïcains 6Y5WE utilisera 6Y60WE.


-*-
Les amateurs jamaïcains célèbrent 60 ans d’indépendance.
-*-
Les stations de radio amateur de la Jamaïque peuvent utiliser le préfixe 6Y60 pour marquer le 60e anniversaire depuis que la colonie de la Jamaïque a obtenu son indépendance du Royaume-Uni.
-*-
Par exemple, 6Y5WE utilisera 6Y60WE.

Lampe LED avec gravure personnalisée par F4FLU

Je vous recommande cet accessoire qui dans la station donne un bel effet.

Merci à Christophe pour cette belle réalisation.

Exemples :

La lampe LED est posée devant un cadre. Sinon comme dans le descriptif le plexiglass est transparent.

-*-

Voir l’information sur radioamateur.org : https://radioamateur.org/annonce/Vente/lampe-led-avec-gravure-personnalisable-indicatif-texte-logo-?636c84391278022b5eebad6b9b415964

Fermetures de refuges : « Dans l’état dans lequel est la montagne, les gens n’ont rien à faire sur le Mont-Blanc », estime le maire de Saint-Gervais

« Faire l’ascension du Mont-Blanc, c’est une affaire d’alpinistes, ce n’est pas une affaire de marcheurs en baskets », s’emporte Jean-Marc Peillex contre les touristes, notamment des pays d’Europe de l’Est, venus faire l’ascension du Mont-Blanc sans connaître « les codes de la montagne ».Article rédigé par

franceinfo

Le maire de Saint-Gervais en Haute-Savoie a fermé les refuges du Goûter et de Tête Rousse début août 2022. L'ascension du Mont-Blanc est jugé trop dangereuse en raison de la sécheresse, surtout pour les alpinistes amateurs. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Le maire de Saint-Gervais en Haute-Savoie a fermé les refuges du Goûter et de Tête Rousse début août 2022. L’ascension du Mont-Blanc est jugé trop dangereuse en raison de la sécheresse, surtout pour les alpinistes amateurs. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

« Dans l’état dans lequel est la montagne, les gens n’ont rien à faire sur le Mont-Blanc », estime le maire de Saint-Gervais (Haute-Savoie), Jean-Marc Peillex, samedi 6 août sur franceinfo, après avoir fermé les refuges du Goûter et de Tête Rousse jusqu’à nouvel ordre. Les nombreuses chutes de pierres liées à la sécheresse représentent un danger de mort pour les alpinistes plus ou moins expérimentés qui s’aventurent sur les sommets.

franceinfo : Pourquoi avez-vous décidé de fermer ces deux refuges ?

Jean-Marc Peillex : C’est la troisième fois depuis que je suis maire que je prends une telle décision, en 2003, en 2015 et donc en 2022. Comme notre message de prévention n’est pas entendu par des dizaines d’alpinistes individuels et que le message des compagnies de guides n’est pas entendu non plus, l’étape suivante était de fermer les refuges pour bien montrer aux candidats alpinistes ou plutôt aux alpinistes urbains, ceux qui ne connaissent pas les codes de la montagne, qui viennent en particulier des pays d’Europe de l’Est, qu’ils doivent reporter leur ascension du Mont-Blanc et faire demi-tour. Avant, les refuges étaient ouverts donc ils se disaient « je passe quand même, si je meurs ce n’est pas trop grave et je vais quand même arriver au refuge ».

Les candidats à l’ascension du Mont-Blanc ne sont-ils pas équipés pour le faire ?

Il y en a qui ne sont pas équipés. On a fait faire demi-tour à six Roumains qui étaient en short et en bob, pas de matériel d’alpinisme, pas de crampon, pas de piolet, pas de casque. Hier, c’était un alpiniste d’Europe de l’Est coiffé avec une coiffe de Davy Crockett, avec une queue de renard, il était à moitié nu avec des chaussures qui n’étaient même pas des baskets. Voilà ce qu’est la population qui brave les recommandations et les interdits. Ceux-là, il faut les pénaliser, sauf qu’on ne peut pas aujourd’hui, on n’a pas de texte qui nous permette de les pénaliser. J’ai lancé l’idée de leur faire payer une caution de 15 000 euros qui corresponde aux frais du suicide, en quelque sorte.

« Vous voulez vous suicider, je n’ai pas le droit de m’y opposer, le suicide est légal en France. En revanche 10 000 euros, c’est le coût de l’hélicoptère pour aller chercher votre corps et 5 000 euros pour l’enfouir dans le cimetière. »

-*-

Faire l’ascension du Mont-Blanc, c’est une affaire d’alpinistes, ce n’est pas une affaire de marcheurs en baskets. C’est sérieux. On peut y laisser sa vie. C’est quelque chose d’important. On monte à 4 800 mètres d’altitude. Il faut de la préparation, de l’acclimatation, il faut connaître le terrain, prendre un guide. On dit aux gens que dans l’état où ils sont et dans l’état dans lequel est la montagne, ils n’ont rien à faire sur le Mont-Blanc. Les gendarmes de haute-montagne contrôlent ces personnes qui se croient alpinistes et qui ne vont là-haut que pour faire une photo Instagram.

La sécheresse a aussi des conséquences sur la vie économique dans les montagnes, notamment dans l’agriculture : l’herbe vient à manquer pour les troupeaux. Les agriculteurs vont-ils aussi devoir s’adapter ?

Il faut qu’on arrête de vouloir croire que l’année prochaine tout ira mieux, que tout va se rétablir. Aujourd’hui, on est dans un cycle de modifications climatiques – le réchauffement mais aussi la diminution des précipitations et plein de choses qui interviennent – et c’est à nous de nous adapter et non pas de croire qu’on va pouvoir appuyer sur un bouton pour rétablir ce qui se passait avant. C’est valable pour l’agriculture, c’est valable pour l’eau, c’est valable pour la montagne. Il faut qu’on adapte nos comportements et qu’on arrête de croire qu’on est supérieurs à Dieu et à l’univers. Par exemple, nous allons proposer que, du 10 juillet au 20 août, on ne puisse plus aller au Mont-Blanc parce que ce n’est pas le moment. Les guides vous emmèneront ailleurs pour profiter de la montagne. Pour les troupeaux, il faut qu’ils s’adaptent comme ils se sont toujours adaptés au climat. La grande canicule de 2003, c’était il y a 19 ans, donc il ne faut pas agiter les chiffons rouges aujourd’hui en disant que ça change.

« On a peut-être la mémoire courte, mais on n’a surtout pas envie de s’adapter, c’est le gros problème que l’on a dans les civilisations occidentales. »

-*-

On pense toujours que l’année prochaine, on refera le Mont-Blanc comme on le faisait il y a 30 ans et que les pâturages seront verts comme il y a 20 ans, mais non, ils seront ce qu’ils sont, à nous de nous adapter et commençons par devenir intelligents.

La station orbitale est maintenant à peu près aussi brillante qu’une étoile de 1ère magnitude lorsqu’elle survole le ciel nocturne

Station Spatiale Tiangong
LA NOUVELLE STATION SPATIALE CHINOISE :
-*-
Le 1er Août 2022, la nouvelle station spatiale chinoise Tiangong a survolé Pékin. Boyang

Liu attendait avec un télescope de 11 pouces et l’a utilisé pour photographier l’avant-poste en orbite. Une image fixe de la vidéo montre de larges panneaux solaires, un bras robotique, un laboratoire scientifique, un module d’équipage et deux engins spatiaux (Tianzhou 4 et Shenzhou 14) attendant aux ports d’amarrage – presque tous ajoutés au cours de la dernière année.

La Station spatiale internationale est encore beaucoup plus grande, mais la Chine rattrape son retard.

La station en croissance est maintenant à peu près aussi brillante qu’une étoile de 1ère magnitude lorsqu’elle survole le ciel nocturne.

Pour le voir, visitez Heavens Above et sélectionnez Tiangong pour les prévisions de survol locales.
https://heavens-above.com/
Source : REF-39

Le radio club Zottegem ON6ZT s’envoie en l’air


–*–
L’UBA belge rapporte le 10 août 2022

ON6ZT/AM fonctionnera sur 145,550 MHz FM à partir d’un ballon à air chaud.
-*-
Le mercredi 10 août 2022, le radio club Zottegem ON6ZT / UBA section ZTM planifiera le Friends Round Ardennes flamandes depuis une montgolfière.
-*-
ON8VC Jurgen, ON3NSB Niels et ON5MB Bernard assureront le tour sur la fréquence connue 145.550 MHz.
-*-
Le ballon décollera dans la région de Zottegem (JO10 ??) et le vol prendra probablement 1 à 1,5 heures à partir de 2500 pieds maximum.
-*-
Le ballon sera également disponible pour suivre via APRS. Heure de départ probablement entre 18 et 20 heures. Ceux qui veulent suivre/travailler ce parcours unique ont déjà mis un gros point d’exclamation dans leur agenda le 10 août. 2022

Pour un vol en montgolfière, tout dépend bien sûr des conditions météo. En cas de mauvais temps, la manche n’aura pas lieu.
-*-
Plus d’informations (techniques) et mises à jour suivront via les réseaux sociaux  https://www.on6zt.be/

Les nuits des étoiles. Les 5,6, 7 août 2022

Affiche des Nuits des étoiles 2022

Renseignez vous localement pour y participer.

La 32e édition des Nuits des étoiles, un événement décliné par des équipes bénévoles dans plus de 335 communes de France, mais aussi de Belgique, de Suisse et d’Algérie, se déroulera les vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 août 2022.

Le public est invité à découvrir les animations prévues près de chez lui sur le site de l’Association Française d’Astronomie (AFA), à l’origine de cette belle manifestation qui vise à faire découvrir l’astronomie au plus grand nombre et à laquelle s’associe cette année encore l’ESA.

L’expédition sur les îles de Lérins


-*-
CQ de F6BCW
-*-
L’expédition sur les îles de Lérins, Sainte Marguerite dans la baie de Cannes est relancée.
-*-
Date sur place du 9 au 21 mars 2023, prévoir un départ la veille de la Bourgogne et retour le 21 mars si tout va bien. Le coût de l’expédition supporté par les Opérateurs 700€, tout compris, transfert bateau, hébergement et restauration. Le coût du voyage sera payé par nos sponsors.  Le coût du transport sera dans la mesure du possible  Pour ceux qui étaient partant pour cette expédition, merci de me confirmer dès que possible votre participation.
-*-
Nous avons 12 places d’opérateurs, pour l’instant 3 ont confirmer leur présence à cette expédition. Le plan de fréquences est celui initialement prévu, du 1,8MHz au 10GHz tous modes, y compris QO100 et AT pour ceux qui voudraient y tâter. Je rappelle que cette expédition est ouverte aux novices et qu’il n’est pas nécessaire d’être un Opérateurs aguerri pour participer, il faut bien commencer un jour.
-*-
Nous avons négocier la possibilité aux XYL de rejoindre Sainte Marguerite le jeudi 16 ou vendredi 17 et de rentrer avec nous ou à leur convenance.  Cela leur permettrait de passer un moment sur cette île magnifique, moyennant un coût environ 65€ par jour de présence, et le prix du bateau 12€ l’aller et retour. L’idée de covoiturer pour les XYL pourraient être une solution sympa.
-*-
Dans l’attente de vos réponses, je reste à la disposition de tous pour toutes informations complémentaires.
-*-
73 F6BCW  Didier