C.R de l’odyssée de Thomas Pesquet à MEURCHIN (62)

Compte rendu en images :

 

-*-

=

Laurent F4AHN vous informe :

Le 18 juin 2018,   il y aura une journée de promotion avec des ateliers radio dans l’établissement scolaire de Meurchin (62) et prise de contact par les élèves chacun postera une question avec d’autre radioamateur sur bande HF

Puis le 25 juin 2018 une grande chasse au renard base de loisirs de Wingles (62).

73 à tous F4AHN Laurent

 

 

 

Publicités

Cet indicatif spécial a pour objectif de célébrer le dixième anniversaire du radio-club de Harnes 62.

F8KHW -*- TM10KHW

Cet indicatif spécial a pour objectif de célébrer le dixième anniversaire du radio-club de Harnes qui a démarré son activité en Mai 2008.

Nous acceptons les cartes QSL via Bureau et les eQSL.

Pour les demandes via Bureau, n’oubliez pas de mentionner « VIA F4HTN » sur vos cartes pour éviter qu’elles ne soient perdues, les cartes seront envoyées via le bureau après l’activation.

Si vous avez des questions à propos des QSL, contactez-nous : contact@f8khw.fr

-*-

This special event celebrates the 10th anniversary of the radio-club de Harnes, who has started in May 2008.

We accept QSL cards via Bureau or eQSL.

For Bureau request, don’t forget to mention « VIA F4HTN » on your cards, if not your cards might be lost, the cards will be shipped to the bureau after the activation.

If you have questions about QSL request, feel free to contact us at: contact@f8khw.fr

-*-

Dates d’activations / Activations dates :

– Le 16/05/2018

– Du 18/05/2018 au 20/05/2018

– Le 23/05/2018

– Du 25/05/2018 au 27/05/2018

– Le 30/05/2018

– Du 01/06/2018 au 03/06/2018

– Le 06/06/2018

– Du 09/06/2018 au 10/06/2018

-*-
73’s de TM10KHW.

Lien du radio club : http://f8khw.fr/

De jeunes renards polaires jouent devant l’objectif

Photographe et passionné de nature, Florian Ledoux a traversé le passage du Nord-Ouest (Arctique) à bord d’un voilier et a multiplié les belles rencontres. Il nous fait partager ici l’une d’elles, avec de jeunes renards polaires. Une longue approche a permis de les observer de très près et même d’attiser leur curiosité.

-*-
Scène se passe dans le fjord d’Uummannaq, à l’ouest du Groenland, ouvrant sur la baie de Baffin. Le grand voilier de trente mètres vient d’entrer dans le « passage du Nord-Ouest ». Ce trajet naguère mythique, entre l’Atlantique et le Pacifique, à travers le Nord canadien, commence à s’ouvrir à la navigation avec le réchauffement climatiqueFlorian Ledoux, photographe, se trouve à bord.

L’équipage décide d’entrer dans une petite baie et de s’y mettre au mouillage pour « profiter du soleil de minuit ». Un groupe quitte le bateau pour rejoindre la terre via une embarcation et repère quelques jeunes renards polaires juste au bord de l’eau. Le moteur est coupé et c’est à la rame, silencieusement, que les Hommes s’approchent de la terre.

-*-

De jeunes renards aussi curieux que photogéniques

Florian Ledoux raconte que c’est ensuite en rampant qu’ils progressent vers le groupe pour l’observer. Nous sommes en été et le pelage de ces mammifères adaptés à l’Arctique est alors surtout brun. En hiver, quand la neige recouvre toute la région, le renard polaire est blanc. De petite taille (environ 50 cm de longueur pour un poids de 5 kg), ce cousin du renard roux se nourrit de ce qu’il trouve pourvu que ce soit animal : des œufs, des lièvres polaires, des cadavres de rennes ou de phoques, etc.

Ces jeunes renards ont pu être observés de très près au prix, tout de même, d’une approche de trois heures. Certains, plus curieux, sont venus voir de plus près ces Hommes rampants tandis que d’autres étaient plus effrayés. Florian Ledoux a ainsi pu les filmer et les photographier à loisir jusqu’à une heure du matin, sous la lumière des crépuscules sans fin de l’été arctique.

© Florian Ledoux

Source : FUTURA PLANETE.

F3CJ joel (62) vends ou échange….

 Je vends ou j’échange.

Le matériel est pratiquement à l’état de neuf et dont je me sert très peu.

Le prix est à débattre.

 -1 Yaesu FT2DE analogique numérique.

 -1 Yaesu ftm 3100.

 -1 tyt MD 2017 numérique.

-*-

 -1 Pylône autoportant : 3 éléments de 3m50 + Cage Rotor 1m50. Total = 12 mètres 00 -Pylône carré acier renforcé galvanisé de 50cm de cotés.

-*-

1 pylône télescopique : 2 éléments de 6m40 + 1 cage rotor de 1 m 50 avec roulement Yaesu. -pylône triangulaire acier renforcé galvanisé de 40cm de coté. Total = 13 mètres.  Il est livré avec deux treuils dont un neuf. Il peut être installé au pignon d’une habitation et peut être installé  avec un basculement à la base. (accessoires fournis) ou avec une chaise pour permettre le basculement (fabrication om).

-*-

-1 mat hélicoïdale galvanisé avec pied 4 points d’encrages – Longueur 6 mètres.

-*-

Les hauteurs sont données à la tête du pylône, cette mesure ne tient pas compte du tube supportant les antennes.

Je peux fournir tube alu de diametre 50 pourvant supporter les antennes. Ce tube est renforcé de l’intérieur par des cannelures. Diverses longueurs.

Les pylônes sont à prendre sur place et sont transportables sur un remorque type transport de véhicules.

-*-

Photos du matériel sur demandes.

 73 F3CJ Joël

f3cj@orange.fr

En recherche d’idées pour parcourir la montagne ??

En recherche d’idées pour parcourir la montagne ou simplement pour regarder quelques photos, découvrir quelques trucs et astuces utiles… alors vite, rendez-vous sur :

www.randos-roland.com

 

tout en espérant que vous y aurez trouvé votre bonheur.

Donc, à très bientôt en montagne !

Roland Petit – Accompagnateur en Montagne et Instructeur de Marche Nordique 

 

 

 

Pourquoi la lune est-elle visible en plein jour ?

La Lune est l’astre de la nuit. Pourtant, nous avons tous déjà pu l’observer en plein jour. Comment expliquer ce phénomène ?

Pour que la Lune soit visible, il faut réunir deux conditions : qu’elle soit éclairée par le Soleil sans en être trop proche et qu’elle se trouve au-dessus de notre horizon. Le tout dépend des mouvements relatifs, à la fois simples et complexes, des trois astres concernés que sont la Terre, le Soleil et la Lune.

-*-

La pleine Lune
Lors de la pleine Lune, notre satellite est à « l’opposition », c’est-à-dire de l’autre côté de la Terre par rapport au Soleil. Sur Terre, là où il fait nuit, nous voyons la lumière du Soleil éclairer l’intégralité de la face de la Lune et celle-ci se lève puis se couche lorsque le Soleil, lui, se couche puis se lève. C’est un peu moins vrai en été car les jours sont plus longs et le Soleil se couche plus tard. Il est donc alors possible de voir la pleine Lune en fin de journée.

C’est durant la pleine Lune que peut avoir lieu une éclipse lunaire, si notre satellite, la Terre et le Soleil sont alignés. La Lune passe alors dans l’ombre de la Terre.

Il existe plusieurs phases lunaires. Lors du premier quartier, la Lune prend alors la forme d’un « p » (comme premier). © Pierre J., Flickr, CC by-nc-sa 2.0

-*-

La Lune gibbeuse
Après la pleine Lune arrive la phase de Lune gibbeuse. Celle-ci peut-être vue jusque dans la matinée. Car, à cette période, la Lune se couche à l’ouest pendant que le Soleil se lève à l’est. Les deux objets célestes sont donc suffisamment éloignés l’un de l’autre pour que la lumière reflétée par la Lune ne se trouve pas noyée par la lumière émise par le Soleil.

-*-

Le croissant de Lune
Dans notre ciel, la Lune s’approche ensuite de plus en plus du Soleil. Le croissant de Lune n’est visible qu’avant le lever du Soleil. Car Lune et Soleil se lèvent quasiment en même temps mais, le croissant de Lune étant trop proche du Soleil, il disparaît dans sa lumière.

Et le cycle se répète de manière symétrique pendant la phase ascendante.

Source : FUTURA SCIENCES